Un ex-haut responsable de la CEDEAO analyse l’adhésion du Maroc (VIDEO)

Le Maroc s’apprête a faire son entrée dans la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Une étude sur l’impact de l’entrée du Royaume a été remise au pays membres.

La chaîne de télévision TV5 a invité le journaliste et ex-haut responsable de la CEDEAO, Adama Gaye, afin qu’il réponde aux interrogations des téléspectateurs. Ses réponses sont favorable à l’entrée du Royaume, car ce dernier, tout d’abord, a « ses racines en Afrique ». Quant à la crainte des pays membres au niveau d’une concurrence économique, Adama Gaye explique que le Maroc est d’abord « un concurrent pour les pays émergents, que ça soit la Chine, le Brésil, et d’autres pays européens », donc la meilleure chose serait de faire de lui un allié.

Une autre question abordée par un téléspectateur de Kinshasa est la « xénophobie et le racisme de la population marocaine ». Adama Gaye y répond clairement en disant « je pense qu’il faut corriger cela. J’y vais souvent, c’est un pays assez ouvert, c’est le pays qui a le plus fait. Beaucoup de Subsahariens ont été régularisés, ils vivent et travaillent dans la presse, dans les radios et les universités au Maroc. »

Pour rappel,  après la dernier Sommet de la communauté à Abuja, concernant l’adhésion du Maroc à la CEDEAO, la Tunisie en est l’observateur et la Mauritanie membre associé. Le Sommet a mis en place un comité composé des présidents togolais, ivoirien, ghanéen, guinéen et nigérian pour adopter les termes de références et superviser l’étude approfondie des implications de cette adhésion.

Faiza Rhoul

https://www.youtube.com/watch?v=k0Nq90R7WGo


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page