Un centre américain ne reconnaît pas la démocratie marocaine

Parlement©DR

Il y a des centres en Amérique qui distribuent les notes de bonne conduite aux pays à tort et à travers. Personne ne peut comprendre les critères sur lesquels ils s’appuient.

Les Marocains croient que leur pays est bien vu de l’extérieur, notamment en ce qui concerne les réformes démocratiques qu’il a entreprises.

Ils considèrent que le Maroc est en train de réussir sa transition, après avoir fait le choix, il y a des décennies, du pluralisme politique et des consultations électorales en vue d’asseoir les bases d’un régime démocratique.

Seulement voilà qu’un centre américain spécialisé dans l’analyse des problèmes sociopolitiques dans le monde, vient contredire la vision optimiste des Marocains, en classant le Maroc parmi les 46 pays dits « à régime hybride ».

Cela veut dire que la démocratie que chantent les Marocains n’est que pure illusion.

Ces pays sont classés entre 5 et -5. Or, le Maroc a recueilli -4 en tant que pays «  à faible despotisme ». Il se retrouve dans la même case que le Tchad, l’Angola, le Togo ou la Thaïlande.

Et au niveau des pays voisins, la Mauritanie a reçu la note de -2 et est classée aussi comme un Etat « à faible despotisme », l’Algérie a obtenu la note de 4 pour être classée comme un Etat « de moyenne démocratie », alors que la Tunisie sort du lot en obtenant 7/10 qui la classe en tant qu’Etat « presque démocratique ».

L’Espagne a obtenu la note de 10/10 en tant qu’Etat totalement démocratique, devançant la France avec 9/10 qui la qualifie de « haute démocratie ».

Même si le classement du Maroc peut paraître injuste, le centre précise qu’il a franchi d’importantes étapes, puisqu’il est passé de -8 en 1980 à -6 en 2000, c’est-à-dire d’un régime despotique à un régime «  à despotisme modéré ».

Sans commentaire !

T.J

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo Maroc: persistance du temps chaud

Les prévisions météorologiques pour la journée du samedi 26 septembre 2020, établies par la Direction générale de la météorologie.