Troubles du sommeil: le gouvernement disculpe GMT+1

Les résultats de l’étude scientifique balaient d’une main les inquiétudes des Marocains sur l’adoption de « l’heure d’été » toute l’année. Et c’est encore une fois le ministre de la Réforme de l’Administration et de la Fonction publique qui l’a affirmé , hier lundi sous l’Hémicycle, lors de la session des questions orales.

En réponse à une question du groupe parlementaire du parti islamiste, sur « l’évaluation de l’adoption de l’heure d’été et ses conséquences sur les citoyens », Mohammed Benabdelkader a tenu à rassurer les Marocains.

En effet pour le ministre, GMT+1 n’a aucun impact sur la santé des citoyens et n’est pas en cause concernant des troubles de sommeil. En revanche, le ministre a confirmé que lesdits troubles venaient des changements intempestifs (4 par an) de l’heure légale.

La première étape de l’étude s’est appuyée sur l’évaluation de cinq années d’application du changement d’heure, de 2012 à 2017, et a démontré que les inconvénients de GMT+1 sont moins nombreux que ses avantages, précise le responsable.

Et la seconde étape, d’octobre 2018 à mars 2019, a confirmé cette donne. Laquelle étape s’est intéressée aux effets de l’heure d’été, aussi bien sur la santé qu’en ce qui concerne les transports, la sécurité publique, ainsi que la consommation intérieure et l’impact économique en général, selon Mohamed Benabdelkader.

Donc, si les citoyens prennent les déclarations du ministre pour argent comptant, ils doivent prendre leur mal en patience et adopter, une bonne fois pour toutes, cette heure d’été. A rappeler que nombreux sont ceux qui, par dépit mêlé à l »humour du cru, ont surnommé GMT+1 « l’heure légale illégale »!

Larbi Alaoui


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page