Situation épidémiologique: Akhannouch se réunit avec les chefs des partis représentés au Parlement

Le Chef de Gouvernement, Aziz Akhannouch, a tenu dans la matinée du lundi 31 janvier 2022, en présence de  Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur et de Khaled Ait Taleb, ministre de la Santé et de la Protection sociale, une rencontre avec les chefs des partis politiques représentés au Parlement, consacrée à l’examen de la situation épidémiologique du Royaume et des développements que connaît cette dernière, notamment en ce qui concerne la nécessité d’accélérer le rythme de la campagne de vaccination en vue de parvenir à l’immunité collective.

Les chefs des différents partis politiques présents ont salué la récente décision prise par le gouvernement de rouvrir les frontières aux vols à destination et en provenance du Royaume du Maroc, à compter du 7 février 2022, conformément aux recommandations du Comité Scientifique et Technique, et après prise en compte de l’évolution de la situation épidémiologique au Maroc et dans le monde.

Ils ont exprimé à cet égard leur considération des contraintes et motifs qui ont présidé à la décision des autorités publiques relative à la fermeture, en vue d’immuniser notre pays et préserver la santé de ses citoyennes et citoyens, en dépit de leur conscience préalable du coût économique, social et psychique de cette décision de fermeture.

Afin de préserver les acquis, les participants ont été unanimes à considérer que la décision d’ouverture des frontières, ne saurait être efficiente, que si elle s’accompagnait du respect total de toutes les mesures de prévention, et du respect de toutes les directives émises par les autorités publiques visant à contenir la propagation de tous les types de variants du virus « Corona » covid-19.

Au vu de la nécessité qu’exige la situation de veiller à ce que les mesures prises soient en adéquation avec l’évolution de la situation épidémiologique dans le Royaume, les participants se sont accordés sur l’impératif, pour le gouvernement et les différents partis politiques, de continuer à jouer un rôle actif dans l’encadrement et la sensibilisation des citoyennes et des citoyens à l’importance de la participation massive à la campagne de vaccination pour les catégories non vaccinées, afin d’accélérer le rythme de la campagne et compléter le schéma vaccinal avec la troisième dose, en vue de renforcer leur immunité et d’éviter toute complication potentielle en cas d’infection, la vaccination étant le seul moyen de parvenir à une immunité collective et de ramener à la normale la vie publique dans notre pays.

Cette décision audacieuse de procéder à l’ouverture des frontières, appelle au recours massif de l’ensemble des citoyennes et citoyens à la prise de la troisième dose du vaccin, afin de renforcer l’immunité collective de notre société et de la préserver, afin de garantir un retour à la vie normale.

Cette rencontre a également été l’occasion de saluer le lancement par le roi Mohammed VI, jeudi dernier, des travaux d’une usine de production du vaccin contre le virus Covid-19 et d’autres vaccins, en tant que projet structurant qui contribuera à sécuriser la souveraineté vaccinale du Royaume et de l’ensemble du continent africain, et fera du Maroc, à terme,  un pôle biotechnologique mondial capable de sécuriser les besoins sanitaires du continent à court et long termes.

Elle a également permis de souligner l’importance des mesures devant être prises par le gouvernement sur les plans économique et social.

Ont pris part à cette réunion Mohamed Aujar pour le Rassemblement National des Indépendants, Abdellatif Ouahbi, secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité, Nizar Baraka, secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, Driss Lachguar, premier secrétaire de l’Union Socialistes des Forces Populaires, Mohand Laenser, secrétaire général du Mouvement Populaire, accompagné de Mohamed Ouzzine, Mohamed Nabil Benabdallah, secrétaire général du Parti du Progrès et du Socialisme, Mohamed Sajid, secrétaire général de l’Union Constitutionnelle, Jamaa El Moatassim, pour le Parti de la Justice et du Développement, Abdessamad Archane, secrétaire général du Mouvement Démocratique et Social, Mostafa Benali, président du Front des Forces Démocratiques, Ahmed Sbai, pour le Parti Socialiste Unifié et Tahar Mouhouche pour le Congrès National Ittihadi.

S.L.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page