Sahara marocain: incertitudes sur la prochaine tournée de Ross

Christopher Ross s’apprête à visiter la région pour tâter le pouls des parties concernées. Cependant, le Maroc reste vigilant après l’épisode du litige avec Ban Ki-moon.

La prochaine tournée de Christopher Ross, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, pourrait ne pas avoir lieu.

Ces derniers jours, le porte-parole de l’organisation onusienne a déclaré que puisque le Conseil de sécurité avait appelé à reprendre les négociations entre les parties concernées, rien n’empêchait Ross de se rendre dans la région.

Or, des informations circulent depuis peu et font état de nouvelles propositions que l’émissaire de Ban Ki-moon tentera de mettre sur la table.

Elles pourraient constituer une nouvelle tentative de contourner la proposition du Maroc portant sur l’autonomie élargie des provinces sahariennes. Ce plan, comme l’avait souligné Mohammed VI, est le plafond de verre de ce que peut négocier le royaume, sachant que les autres parties s’attachent toujours à un référendum chimérique.

Au vu de ces données, le Maroc ne semble pas prêt d’accueillir Ross accusé par Rabat d’une partialité contraire à l’esprit de sa mission.

Par ailleurs, les Etats-Unis ont publié, pour la première fois, le montant dépensé par la Minurso depuis 1991, date du cessez-le-feu. Il s’agit d’un milliard 256 millions de dollars, sachant que Washington finance 22% des missions de paix de l’ONU dans le monde.

Est-ce une façon de signaler que l’Amérique souhaite un prompt règlement de ce conflit ?

T. J.

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page