Sahara: le Maroc marque encore des points

Le Parlement des pays andins rassemble les pays du Chili, de Colombie, du Pérou, d’Equateur et de la Bolivie. Le président du parlement andin, Fernando Meza Moncada a réitéré, jeudi à Rabat, le soutien de cette institution législative régionale à la proposition d’autonomie présentée par le Maroc pour résoudre le conflit du Sahara.

Moncada a souligné, lors d’entretiens avec le président de la Chambre des Conseillers, Hakim Benchamach, la position prise récemment à l’unanimité par le groupe des pays andins portant sur “le soutien total” à l’initiative d’autonomie présentée par le Royaume du Maroc comme solution au conflit artificiel du Sahara marocain, indique un communiqué de la Chambre.

Ce responsable a relevé que sa visite au Maroc vise à promouvoir et consolider les liens de coopération et de partenariat bilatéral, qualifiant le Maroc de pays ami qui jouit d’une place particulière auprès des parlements des pays andins.

Il a indiqué également que sa visite dans la ville de Laâyoune lui a permis de s’informer de la réalité sur place, saluant les efforts déployés par le Maroc pour développer les provinces du Sud, exprimant sa disposition à tout mettre en oeuvre pour concrétiser la proposition de mise en place d’un forum parlementaire afro-latino-américain.

Par ailleurs, le responsable andin a invité Benchamach à la cérémonie prévue en octobre prochain à l’occasion du 39ème anniversaire de cette institution législative régionale, en proposant de tenir au Maroc une session du parlement andin, l’objectif étant d’échanger les expériences et les expertises et d’approfondir les relations d’amitié et de coopération bilatérale.

De son côté, Benchamach s’est félicité des positions exprimées par la délégation du parlement andin au sujet de la question du Sahara marocain lors de sa visite dans les provinces du sud, ajoute le communiqué.

Benchamach a présenté un exposé détaillé sur les différents aspects historiques et politiques de la question de l’intégrité territoriale du Royaume et les dangers que constitue ce conflit sur la sécurité, la paix et la stabilité régionale, rappelant la visite historique du roi Mohammed VI en 2004 en Amérique latine et l’importance stratégique qu’accorde le Souverain à la coopération Sud-Sud.

Tout en soulignant le rôle du parlement des pays andins en tant qu’importante organisation parlementaire régionale en Amérique latine, le président de la Chambre des Conseillers a plaidé pour la concrétisation de la proposition de création d’un Forum parlementaire afro-latino-américain en tant qu’espace de dialogue, cadre d’action commune et mécanisme de défense des intérêts des peuples d’Afrique et d’Amérique latine.

S.L. (avec MAP)

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page