Sahara: El Yazghi fait des révélations

L’ancien ministre et leader du parti de la Rose vient de faire des révélations qui valent leur pesant d’or. Elles concernent la première cause nationale, celle de l’intégrité territoriale du Royaume, des décennies après l’indépendance.
Les confidences de Mohamed El Yazghi ont eu lieu lors de la présentation et de la signature de l’ouvrage du journaliste Youssef Jajili, intitulé « Le Sahara, notre identité », à la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Settat.
« Mehdi Ben Barka m’avait dirigé vers Allal El Fassi afin que je consulte des documents importants concernant l’affaire du Sahara. J’avais 22 ans à l’époque et c’était la première fois que j’entendais parler de l’affaire du Sahara », a confié El Yazghi.
Et de préciser qu’il est resté environ quinze jours auprès du leader du parti de l’Istiqlal et que les documents en question émanaient du ministère des Affaires étrangères datés de la dernière moitié du XIXème siècle et du début du XXème, sous forme de rapports de gouvernants d’Alger et de Dakar. Cette quinzaine de jours était suffisante, ajoute El Yazghi, pour tirer des conclusions concernant Sakia-El Hamra et Oued-Eddahab.
D’un autre côté, l’ex-leader de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) n’a pas hésité à pointer ce qu’il considère comme des erreurs. « Si l’armée de libération avait été maintenue, le Maroc aurait remporté la victoire en 1962, sans attendre la Marche Verte de 1975 », affirme El Yazghi.
« L’affaire du Sahara est une réalité tangible et non un conflit préfabriqué, comme l’écrivent les médias. Il s’agit plutôt d’un conflit régional avec l’Algérie, semblable à d’autres dans différentes régions du monde », conclut-il.
Larbi Alaoui


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page