Sahara: à quoi jouent la Russie et l’Ethiopie?

Il était initialement prévu que le projet de résolution du Conseil de sécurité, se rapportant aux provinces sud du Royaume, soit discuté, voté et adopté hier, mercredi 25 avril. Mais deux alliés des séparatistes, la Russie et l’Ethiopie en l’occurrence, ne l’entendent pas de cette oreille et ont présenté des amendements au texte soumis aux membres du Conseil de sécurité.
De ce fait, Washington a demandé un délai supplémentaire pour étudier les amendements russo-éthiopiennes. Amendements d’une grande puissance européenne et mondiale et d’un pays africain que le Maroc a beaucoup assisté. Ces deux pays osent penser que le texte proposé par les USA est partial, penche du côté des thèses marocaines et manque « d’équilibre » entre les parties prenantes du conflit artificiel du Sahara marocain.
Selon l’AFP, d’après des sources diplomatiques américaines, la Russie et l’Ethiopie n’ont pas apprécié que le texte condamne fermement les violations de l’accord du cessez-le-feu de 1991 de la part des séparatistes et leurs provocations et incursions dans la zone tampon.
A rappeler que le Polisario, avec le soutien logistique de son mentor algérien, s’apprête à réaliser un plan urbaniste deladite zone et y installer des séquestrés des camps de la honte de Tindouf, ainsi que des migrants subsahariens et des réfugiés de tous bords.
L.A.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page