PJD: rien ne va plus entre Benkirane et El Othmani

“Je ne me sens plus honoré d’appartenir à un parti dont le secrétariat général déteste ses membres, qu’elles qu’en soient les raisons”.

C’est la déclaration, pleine d’amertume, de l’ex-chef de gouvernement et ancien patron du parti islamiste. Laquelle déclaration a été exprimée par Abdelalih Benkirane en réponse déçue causée par la position du PJD concernant le projet de loi-cadre n° 51-17.

Celui-ci, pour rappel, est relatif à la réforme du système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique. Il préconise, entre autres dispositions, l’enseignement de certaines disciplines scientifiques dans des langues étrangères.

Cette déception de Benkirane, qui est contre ledit projet et voudrait que la première langue officielle du Maroc, l’arabe, soit maintenue, augure-t-elle de probable démission? L’ancien secrétaire général du parti de la Lampe s’apprête-t-il vraiment à quitter le navire PJDiste?

Les voies du parti islamiste étant plus impénétrables que celles du Seigneur, les observateurs de la scène politique nationale sont dans l’expectative et certains donnent leurs langues aux chats!

L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le conseiller d’El Othmani fait taire les mauvaises langues

El Othmani met les choses au clair, ou plus exactement son conseiller, Mohamed Aayadi. Ce dernier a fait une mise au point sur les réseaux sociaux après les rumeurs qui ont circulé.