Rencontre maroco-saoudienne après le dernier coup de froid?

Après les derniers coups de froid que connaissent les relations entre les deux Royaumes “frères”, les représentants du Maroc au Sommet de la capitale polonaise auront sans doute l’occasion de retrouver leurs homologues saoudiens.

Selon le quotidien Al Massae de ce mercredi, il est attendu que le Maroc et l’Arabie Saoudite soient présents à Varsovie qui accueille pour deux jours (les 13 et 14 février) un Sommet sur le Moyen-Orient, spécialement “anti-iranien”, initié par les USA.

Ainsi, Marocains et Saoudiens se retrouvent en Pologne, aux côtés de nombreux pays du Proche-Orient et d’Afrique du Nord. Bahraïn, Israël, la Jordanie, le Yémen, le Koweït, le Sultanat d’Oman, les Emirats Arabes Unis, la Tunisie et l’Egypte ont aussi confirmé leur participation.

Le journal ajoute que les pays de l’Union européenne seront aussi présents à cet évènement qui aura à débattre de l’avenir de la paix et de la sécurité au Proche-Orient. L’hégémonie, supposée ou avérée, du pays des Mollahs dans la région sera également au coeur des débats du Sommet de Varsovie.

Mais certains observateurs se demandent comment Marocains et Saoudiens vont parvenir à se mettre autour de la même table polonaise après les coups de froid successifs que connaissent leurs relations bilatérales. D’autant plus que, de part et d’autre, la polémique ne cesse d’enfler, suite aux nombreuses rencontres que l’Etat dIsraël concocte en vue de la probable visite de Benjamin Yatanyahu au Maroc, en mars prochain.

A propos des relations tendues entre le Royaume wahhabite et le Royaume du Maroc, le politologue et président du centre Atlas d’analyses des indicateurs politiques et institutionnels apporte certaines précisions. En effet, dans une déclaration à Le Site Info, Mohamed Bouden estime que, dans des cas pareils, le rappel d’un ambassadeur pour consultations fait partie des dispositions diplomatiques en vue d’y voir plus clair dans une quelconque crise entre deux pays et de trouver les moyens pacifiques idoines de la désamorcer. Malgré les présentes tensions maroco-saoudiennes, dont les causes n’échappent à aucun observateur, le politologue se veut rassurant tout de même. Pour lui, quelles qu’en soient les raisons, les relations entre les deux pays sont si fortes qu’aucun différend ne saurait avoir raison d’elles indéfiniment.

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo: temps très chaud sur le Maroc ce vendredi

Voici les prévisions météo pour la journée du vendredi 23 août 2019, établies par la Direction de la météorologie nationale.