Remaniement: El Othmani veut mettre le turbo

Les consultations relatives au remaniement ministériel ont repris. Après son retour jeudi des Etats-Unis, le chef de gouvernement a entamé le deuxième round de ses concertations bilatérales avec ses alliés de la majorité.

Si l’architecture de la prochaine équipe gouvernementale, qui comptera un nombre réduit de portefeuilles ministériels, est prête, la liste des candidats ministrables n’a pas encore été bouclée. La participation de Saâd-Eddine El Othmani à la 74e session de l’Assemblée générale de l’ONU, en début de semaine, avait mis en stand-by ces consultations.

Selon Al Massae, dans sa livraison de ce week-end, le chef de gouvernement entend accélérer la cadence des pourparlers, en organisant des rencontres avec les chefs des partis de la majorité. Ceci dans l’objectif de soumettre la liste des ministrables au Cabinet royal la semaine prochaine.

Rappelons que le roi Mohammed VI avait reçu samedi dernier au Palais royal de Rabat, Saâd-Eddine El Othmani.

Au cours de cette audience, le Souverain s’était informé auprès du chef du gouvernement de l’état d’avancement dans la mise en oeuvre des Orientations royales telles que contenues dans le Discours du Trône de 2019, avait indiqué le Cabinet royal dans un communiqué.

Et de rappeler que “ces Instructions royales au Chef du gouvernement portaient sur la soumission à Sa Majesté le Roi de propositions de renouvellement et d’enrichissement des postes de responsabilité, tant au sein du gouvernement que de l’administration”.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Prestations médicales: les Marocains devront payer plus cher

Tandis que ministres et parlementaires jouissent de nombreux privilèges et de retraites conséquentes, tandis que les retraités sont toujours assujettis à l'impôt sur le revenu ( ex-IGR), les Marocains ont, encore une fois, à subir les conséquences de nouvelles hausses.