Ramid veut appliquer la peine de mort aux pédophiles (presse)

©DR

Kiosque – Le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a proposé, mercredi dernier, de renforcer les sanctions sur les pédophiles, et surtout d’appliquer leurs condamnations à mort.

D’après les déclarations du ministre au sein du parlement, les crimes sexuels contre les enfants sont littéralement « les pires crimes sur terre » et c’est pour cela qu’il faut convaincre pour renforcer et rendre plus sévères les sanctions contre les pédophiles. Ramid mise sur l’application des lois relatives à la peine de mort, affirme Al Akhbar de jeudi 26 mai.

Or, trois groupes parlementaires au sein de la chambre des représentants ont présenté plusieurs projets de loi et se sont mis d’accord sur l’annulation des peines de mort contre les pédophiles. Ils ont proposé des peines d’un minimum de dix ans avec sursis et la perpétuité comme peine maximale.

Ces parlementaires ont insisté aussi sur le changement de l’expression «profanation d’honneur» de l’article 484 du code pénal qui, d’après eux, ne correspond plus aux temps actuels et devrait être remplacée par «agression sexuelle» sur toute personne mineure de moins de 18 ans, personne invalide, handicapée ou atteinte d’une maladie mentale.

D’après Al Akhbar, la sanction de cette agression serait de 10 et 20 ans de prison, et dans le cas où l’agresseur serait un proche de la victime, jusqu’à 30 ans.

S.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Justice: Ben Abdelkader annonce une réorganisation structurelle

Le ministère de la Justice est à pied d’œuvre pour une réorganisation structurelle prévoyant la création de directions régionales qui auront un rôle plus important dans la mise en œuvre des programmes et des stratégies élaborés par le ministère.