Que se passe-t-il au PJD à cause des propos de Benkirane?

La réunion du secrétariat général, prévue initialement mardi dernier, a été purement et simplement annulée par la direction du Parti de la Justice et du Développement. À la dernière minute, les membres du SG ont été avisés, par SMS, de l’annulation, dont ils ne comprennent pas la ou les raisons, rapporte le quotidien Al Ahdat Al Maghribia.

Tandis que du côté de la direction du parti de la Lampe, c’est motus et bouche cousue sur les raisons de cette annulation et le report de la réunion à une date ultérieure, certaines langues PJDIstes se délient et y vont de leurs explications. C’est ainsi que d’aucuns pensent que cette annulation est en rapport direct avec les derniers propos de l’ex-chef de gouvernement et ex-secrétaire général, lors du 6ème Congrès de la Chabiba islamiste.

En effet, Abdelilah Benkirane n’avait pas été « tendre » envers certaines composantes de la majorité, particulièrement Aziz Akhannouch (RNI) et Driss Laghgar (USFP) qui n’ont pas été épargnés par le courroux du tribun islamiste. Et ce serait pour éviter tout heurt entre les proches de l’actuel SG, Saâdeddine El Othmani, et les PJDistes du clan Benkirane  que l’annulation de la réunion a été annulée, in extremis.

Des propos, ajoute le journal, qui ont mis mal à l’aise des ténors du PJD, dont Mustapha El Khalfi et Mustapha Ramid. Ces derniers pensent qu’une telle sortie était inappropriée et mènera grandement la cohésion au sein de la majorité. A noter que les personnalités visées par Benkirane avaient demandé des éclaircissements au chef de gouvernement, comme elles ont aussi demandé une réunion d’urgence des chefs des partis de la majorité.

Larbi Alaoui.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page