PSU: des militants en colère contre Nabila Mounib

Le torchon brûle au sein du Parti socialiste unifié (PSU)! Sa secrétaire générale a attisé la colère de certains militants de son parti, traités de « slagat ». Un vocable de la darija, synonyme de « salauds » ou de « voyous ».

Dans l’enregistrement vidéo incriminé, Nabila Mounib a déclaré que ces « slagat » du PSU « devraient aller en maison de correction » (khasshoum yamchiw yatrabbaw)! Et ce, a-t-elle expliqué, pour avoir insulté des militantes du parti et s’en être pris à leur vie privée.

Ces déclarations de la SG du PSU ont suscité la colère de certains militants qui auraient préféré que la patronne du parti ne se soit pas mise dans une telle situation inconfortable.

Ceci, ont-t-ils précisé, même si Nabila Mounib a eu raison sur le principe et que ceux qu’elle a cités ne méritent plus de rester dans les rangs du Parti socialiste unifié. De ce fait, elle aurait dû s’épargner de tels propos et épargner, ainsi, que l’image du parti ne soit écornée.

Par ailleurs, Le Site Info a appris que lesdits propos ont également déplu à des membres des autres partis composant la Fédération de la gauche démocratique (FGD), le Parti de l’Avant-garde socialiste et démocratique (PADS) et le Congrès national ittihadi (CNI).

Cependant, les alliés du PSU considèrent qu’il s’agit là d’un sujet interne concernant le parti de Nabila Mounib, même si de tels propos ont été très virulents.

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Nabila Mounib critique la création d’écoles privées par des « courants islamistes »

La secrétaire générale du Parti socialiste unifié (PSU) a vivement critiqué la création d'écoles privées par des "courants islamistes".