Projets d’Al Hoceïma: la feuille de route du gouvernement (Exclusif)

Le Site Info a obtenu des informations relatives aux projets réalisés ou en cours de réalisation dans la ville d’Al Hoceïma et de sa région. Exclusif. 

Selon ce document, l’enveloppe allouée aux projets « Al Hoceïma, phare de la Méditerranée » s’élève à 6.5 milliards de dirhams.
Le programme de réduction des disparités sectorielles dans le monde rural bénéficiera d’un budget de 1.7 milliard de dirhams.
Côté infrastructures, le projet de construction du barrage de l’Oued Ghis mobilise 1.3 milliard de dirhams.
Le réseau routier se voit doter de 400 millions de dirhams dans le cadre d’un programme complémentaire, l’autoroute pour désenclaver la région à 4 milliards de dirhams. 700 millions de dirhams iront à la compensation pour expropriation pour cause d’utilité publique.

Le document en question évoque également 522 projets répartis sur 14 secteurs. 286 sont en cours de réalisation et 236 autres sur le point d’être lancés.
Quant au programme de développement  de la province d’Al Hoceïma baptisé « Al Hoceïma, phare de la Méditerranée » et dont le coup d’envoi a été donné par Mohammed VI en octobre 2015, à Tétouan, il coûtera la bagatelle de 6515.5 millions de dirhams aux vingt partenaires.
Ce programme sera réalisé sur une période de cinq ans. Il vise le développement des milieux urbain et rural de la province d’Al Hoceïma et il a été initié sur la base d’une approche participative, dans laquelle s’insèrent les acteurs de la province.
Il repose également sur cinq axes. Le premier a trait notamment à la réhabilitation et à la mise à niveau du milieu urbain des collectivités de la province et au désenclavement du milieu rural.
Le deuxième est centré sur le domaine social, en particulier sur tout ce qui touche à la santé et à l’éducation. Ainsi, la province sera dotée d’un hôpital régional et de l’équipement d’un centre d’hémodialyse d’un montant de 12 millions de dirhams.

Le sport bénéficiera de la construction d’un grand stade de football, d’une piscine olympique et d’une salle couverte aux normes internationales. Les inconditionnels de la culture auront droit à un théâtre, à un institut de musique et à une maison de la culture.
Les trois autres axes touchent l’environnement et la gestion des catastrophes, le renforcement des infrastructures routières, la construction d’une station de dessalement de l’eau, l’établissement d’une ceinture verte, sans oublier le champ religieux avec la construction de mosquées ou la réhabilitation d’autres lieux de culte.

Naima Lembarki


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page