Projet de loi sur la grève: Moukhariq fustige «un gouvernement au service du patronat»

Le secrétaire général de l’Union marocaine du travail (UMT), Miloudi Moukharik, a critiqué l’approche du gouvernement concernant la loi réglementant le droit à la grève soulignant que l’équipe de Saad Eddine El-Othmani est au service du patronat. 

En programmant ce projet de loi sans consultation avec les centrales syndicales, le gouvernement prouve qu’il est au service du patronat, a déploré Moukharik dans un entretien avec Hespress. Les patrons veulent tout : les aides financières de l’état, des exonérations fiscales, éviter les déclarations à la CNSS, renvoyer aux calendes grecques l’augmentation du SMIG et, naturellement, ligoter la classe ouvrière, a indiqué Moukharik

Le dirigeant de l’UMT, une des principaux syndicats du pays, s’est dit « surpris » de la décision du gouvernement de soumettre ce projet de loi dans cette conjoncture difficile où la priorité devait être donnée au « maintien des emplois, l’indemnisation pour la perte d’emploi pour les salariés qui ont été mis à la porte sans aucune indemnisation … »

Ils auraient dû répondre favorablement au dernier appel lancé par le roi pour l’ouverture d’un vaste chantier sur le développement social et la couverture santé, au lieu de s’intéresser à ce projet de loi dans cette étape délicate, a-t-il fustigé. C’est un projet qui va restreindre le droit à la grève qui est un droit constitutionnel, a ajouté le syndicaliste.

Devant l’opposition affichée par les centrales syndicales, le gouvernement a dû renoncer à soumettre le projet de loi sur le droit à la grève devant la commission des secteurs sociaux.

S.Z.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page