Projet de loi: le PJD veut éradiquer les bars à chicha

Après l’échec des nombreuses tentatives de lutte contre le phénomène de la chicha, un nouveau projet de loi est en train d’être étudié afin de l’interdire officiellement.

La proposition a été déposée par le député Abdellah Bouanou, chef du groupe PJD au sein de la première Chambre.  Le nouveau projet de loi risque de refroidir les amateurs de chicha et les sanctions sont sévères.

D’après la proposition de loi, toute personne prise en flagrant délit de consommation de chicha sera condamnée de 6 mois à 3 ans de prison ferme avec une amende de 10.000 dirhams.

Les revendeurs des produits de la chicha risquent aussi l’emprisonnement à savoir de 1 à 5 ans avec une amende variant entre 20.000 et 50.000 dirhams.

Quant aux bars à chicha qui continueront leurs activités après l’approbation de la loi, ils verront leurs locaux fermés pendant trois mois. En cas de récidive, les locaux seront définitivement fermés et condamnés à l’arrêt.

Selon une étude américaine, au cours d’une « session chicha », une personne inhale 125 fois plus de fumée que lorsqu’elle fume une cigarette, mais aussi 25 fois plus de goudron et 10 fois plus de monoxyde de carbone. Une séance de narguilé où l’inhalation est plus longue et plus profonde reviendrait à fumer l’équivalent d’un paquet de cigarettes.


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page