Projet de loi 22.20: Ouahbi demande la démission de Ben Abdelkader

Le secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a demandé la démission du ministre de la Justice et membre du Bureau politique de l’USFP.

Cette demande de Me Abdellatif Ouahbi, visant Mohamed Ben Abdelkader, fait suite au contenu fuité du projet de loi 22.20, relatif aux réseaux sociaux (ndlr: appelé « la loi bavette » par les internautes marocains, en référence au port obligatoire des masques bavettes, depuis mardi 7 avril).

Lors d’une intervention dans le cadre d’une réunion par visioconférence, sous le thème du « Rôle des partis de l’opposition dans la crise du Covid-19 », le SG du PAM a également demandé le retrait pur et simple dudit projet de loi.

Ceci, au lieu du report de l’examen de ce texte, qui a pour dessein de museler la liberté d’opinion et d’expression, suggéré par Mohamed Ben Abdelkader. Pour Me Ouahbi, cette suggestion de report est « une insulte à l’intelligence des Marocains et à l’Histoire pour laquelle ils militent ».

Et d’ajouter que le PAM s’est opposé, dès le début, au projet de loi précité et ce, pour des raisons aussi bien de fond que de forme. Le patron du Tracteur a également exprimé son grand étonnement que des partis politiques dont les ministres ont adopté, en Conseil de gouvernement, le projet de loi 22.20, prétendent ensuite s’en dédouaner, via des communiqués.

Cette contradiction, selon Me Ouahbi, résulte dans le scandale qu’a suscité le contenu fuité et qui, pour les citoyens et les observateurs, est si éloigné et si étranger par rapport à la déontologie et à l’éthique politiques.

Larbi Alaoui (avec Naima Lembarki)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page