Pourquoi des parlementaires allemandes sont à Rabat

La première rencontre s’inscrivant dans le cadre du Programme d’échange, de coopération et de dialogue entre les femmes parlementaires et les responsables politiques allemandes et marocaines, a eu lieu ce vendredi à Rabat, avec pour objectif de consolider le rôle de la femme dans les domaines politique et social.

Initié en collaboration avec la Fondation Hanns Seidel, ce programme vise également la création d’un réseau germano-marocain pour les femmes et la réalisation de l’échange politique et culturel entre les participantes des deux pays.

Intervenant à cette occasion, le premier vice-président de la Chambre des représentants, Slimane El Omrani, a indiqué que cette rencontre consacre les relations solides et profondes liant le Royaume du Maroc et la République fédérale d’Allemagne, saluant le choix des thèmes de cette rencontre eu égard à l’importance des questions de la Femme.

Le Maroc a érigé la question des femmes en chantier majeur dans le cadre de la réforme constitutionnelle, politique et institutionnelle, notamment dans les domaines politique, social et économique, ainsi que leur autonomisation économique, la facilitation de leur accès aux différents postes de responsabilité, a-t-il ajouté, rappelant que le Royaume a été parmi les rares pays islamiques ayant adopté, en 2004, un code de la famille consacrant l’équilibre familial et valorisant la femme.

En vue de faciliter l’accès de la femme au domaine de la politique et aux institutions élues, il a été procédé à l’instauration de la discrimination positive au profit des femmes, en adoptant la liste nationale au titre des élections de la Chambre des représentants, depuis 2002, a-t-il rappelé, ajoutant que cette démarche a permis notamment l’élection d’un grand nombre de femmes dans les collectivités territoriales locales, provinciales et régionales. Par ailleurs, El Omrani a relevé que le Maroc a adopté plusieurs lois visant à préserver les droits des femmes et garantir leur respect, et ce dans le cadre de politiques générales du respect des droits de l’homme et des valeurs de la citoyenneté, indiquant que les femmes sont au cœur des efforts du développement national, à travers le soutien aux entreprises féminines et à l’économie solidaire et sociale.

Pour sa part, la présidente de la délégation allemande, Angelika Niebler, a fait part de la disposition des femmes politiques allemandes à partager leurs expériences avec les parlementaires marocaines, en ce qui concerne l’intégration de la femme dans la politique, l’économie et la société.

Elle a, en outre, salué le progrès réalisé par le Maroc dans le domaine de la promotion de la situation de la femme et de son rôle au sein de la société, comme en témoigne le principe de l’égalité entre les sexes stipulé dans la constitution de 2011, relevant que cette rencontre était l’occasion d’échanger au sujet de questions intéressant la Femme.

Les participantes à ce programme, qui s’étale sur deux jours, aborderont des thèmes relatifs à “l’analyse des besoins et des attentes du programme de coopération” et “la femme dans le domaine politique et social/le cadre législatif, juridique et organisationnel pour faciliter l’accès des femmes aux institutions élues: réalisations et défis dans le contexte marocain.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo: les températures (par villes) au Maroc ce dimanche

Voici les températures minimales et maximales prévues par la Direction de la météorologie nationale pour la journée du dimanche 15 septembre 2019.