Pour Macron, l’ouverture du Maroc sur le monde se renforce chaque année

« L’ouverture du Maroc sur le monde, notamment l’Afrique, se renforce chaque année, recoupant les efforts français d’un lien d’intégration plus intense entre l’Europe et le continent africain », a indiqué le président Emmanuel Macron dans un message lu par l’ambassadeur de France au Maroc, Jean-François Girault. Ceci, à Marrakech, lors de la tenue de la World Policy Conference (WPC).

Le président français a appelé à « réfléchir aux moyens de conserver une gouvernance mondiale raisonnablement ouverte, capable d’absorber les chocs tout en facilitant les changements désirables ».

« Les innombrables défis de court terme, auxquels fait face le monde, n’iront qu’en se multipliant si nous ne traitons pas les problèmes de fond », a averti Emmanuel Macron en passant en revue les principaux défis que le monde se doit de relever.

Il s’agit, en premier lieu, du développement pour lequel le président français a fixé l’objectif de consacrer 0,55% du revenu national français d’ici cinq ans, en prêtant une attention particulière à l’efficacité de l’aide : plus d’innovations, d’intelligence, de partenariats locaux et une plus grande responsabilité sur le terrain.

Dans ce cadre, le président français a relevé que l’Alliance pour le Sahel, que la France a lancée avec l’Union européenne, la Banque mondiale et le PNUD, est un exemple de cette exigence renforcée.

« Le deuxième défi est celui de l’éducation et de la santé », a-t-il poursuivi , en appelant la communauté internationale à être au rendez-vous, en février 2018 à Dakar, pour la reconstitution du partenariat mondial pour l’éducation que la France coprésidera avec le Sénégal.

Le président français a appelé aussi à redoubler d’efforts en faveur de la santé, à l’heure où des maladies qu’on croyait oubliées, comme la peste, sont revenues.

Emmanuel Macron a fait remarquer que le troisième défi est celui du climat, « pour lequel la France et le Maroc se sont mobilisés successivement, avec le succès de la COP21 à Paris puis de la COP22 à Marrakech ». « Le combat n’est pas gagné pour autant, et j’essaierai de mobiliser la communauté internationale le mois prochain à Paris autour de solutions concrètes en mobilisant les financements publics et privés », a-t-il ajouté.

Placée sous le Haut Patronage du roi Mohammed VI, la 10ème édition de la World Policy Conference offre l’opportunité de débattre des grands enjeux régionaux et internationaux. Cette rencontre internationale de grande envergure contribue également à améliorer la gouvernance dans ses dimensions de réflexion, de décision et de contrôle, afin de promouvoir un monde plus ouvert et plus respectueux de la diversité, souligne-t-on du côté des organisateurs.

Elle offre également l’opportunité d’une réflexion approfondie dans le cadre d’un débat constructif pour l’émergence d’idées nouvelles et de solutions susceptibles d’améliorer encore le modèle de développement des pays.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc/Covid-19: 1241 nouveaux cas, 28 autres décès

Le Maroc enregistre désormais 37935 cas confirmés de contamination au nouveau coronavirus, dont 584 décès et 26687 guérisons.