Podemos n’aime pas les médias marocains

Bien que l’une de ses conseillères soit d’origine marocaine, Pablo Iglesias ne semble pas porter le Maroc dans son cœur.

La direction du parti espagnol Podemos a conseillé à son leader, Pablo Iglesias, de n’accorder ni déclarations ni interviews aux médias du Maroc.

Cette interdiction s’étend également aux médias du Venezuela, d’Israël et de la Turquie.

La raison invoquée est que ces pays ne sont pas dotés de régimes démocratiques !

Cependant, Iglesias peut faire des exceptions à travers des sorties médiatiques bien étudiées.

En effet, depuis les résultats des dernières législatives qui ne lui étaient pas favorables puisqu’il a occupé la troisième place, Podemos est en train de réorienter sa communication.

Iglesias a retenu la leçon de ses références au Venezuela, lesquelles ont été utilisées contre lui, et a commencé à faire l’éloge des expériences socio-démocrates de Scandinavie.

A maintes reprises, Podemos a exprimé son ralliement aux thèses du Polisario et a même prôné la reconnaissance de la République sahraouie.

T. J.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page