PLF 2021: des partis s’opposent à la « taxe sociale de solidarité »

La Fédération de la gauche démocratique, constituée de trois partis politiques de gauche, a annoncé son refus de la taxe de la contribution sociale de solidarité, programmée dans le Projet de Loi de Finances de l’année prochaine.

L’instance exécutive de la FGD explique son refus « et son indignation à l’encontre des dispositions gouvernementales concernant le PLF 2021 et comportant de nouveaux déploiements d’une crise sociétale annoncée et provocatrice ».

Cette crise, selon la FGD, consiste à imposer « un nouvel impôt, appelé ‘taxe de contribution sociale de solidarité’, ainsi que le gel des promotions des fonctionnaires et celui des recrutement. Ce sont là des mesures de facilité auxquelles l’Exécutif a toujours recours (…) ».

Dans un communiqué, dont Le Site Info détient copie, l’instance exécutive de la FGD souligne également que « la responsabilité de l’Etat et du gouvernement est manifeste dans l’intensification de la crise sociale, sur ses différents aspects ».

Et la pandémie n’a fait qu’accroître les disparités sociétales et les exacerber. Par conséquent, la pauvreté et la précarité touchent plus des deux tiers de la population marocaine, assène la FGD.

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo Maroc: temps froid, chutes de neige et vent assez fort ce dimanche

Les prévisions météorologiques pour la journée du dimanche 06 décembre 2020, établies par la Direction générale de la météorologie.