PLF 2020: le torchon brûle entre le RNI et le PJD

Le groupe du Rassemblement national des indépendants (RNI) à la Chambre des conseillers s’est dit étonné que la composante essentielle de la majorité au sein de la même chambre s’abstienne de voter certaines dispositions du projet de loi de finances (PLF-2020), tel qu’approuvé par la Chambre des représentants, appelant le chef du gouvernement à “clarifier ce qui se passe au sein de la majorité”.

Dans un communiqué, le groupe RNI estime que cette abstention s’inscrit en porte-à-faux des règles régissant la majorité gouvernementale et des accords convenus, exprimant son “étonnement vis-à-vis de ce comportement piétinant les pactes de la majorité gouvernementale ainsi que sa charte”.

Dans ce sens, le groupe rappelle que les dispositions constitutionnelles et la loi organique relative à la loi de finances confirme que l’élaboration de ce texte et son renvoi au Parlement après délibération au sein de l’institution du gouvernement et le Conseil des ministres se font sous la supervision directe du chef du gouvernement qui préside en même temps la majorité qui soutient l’exécutif dans les deux chambres.

Le groupe estime qu’il s’agit-là d’un “comportement ambigu” et d’un “traitement à géométrie variable selon les cas fuyant la responsabilité commune”, expliquant que le gouvernement et la Chambre des représentants ont approuvé les dispositions du projet de loi 70.19, et plus encore, le premier groupe de la majorité a contribué à son élaboration conformément aux dispositions du projet soumis à la Chambre des conseillers.

Cette abstention “nuit au travail de la majorité parlementaire” et à la responsabilité politique de l’ensemble de ses composantes, “ce qui exacerbe l’ambiguïté de la scène politique”, a relevé la même source. Le travail de la majorité “doit être fondé sur la clarté”, et le fait d’en faire partie exige de s’identifier avec ses décisions dans le cadre d’une concordance complète et du dialogue sous la supervision du chef du gouvernement, a affirmé le Groupe, notant que ce sont ces éléments-là qui ont marqué l’action de la majorité dans la plupart des étapes de l’élaboration de ce projet.

Le communiqué estime encore que toute déviation de cette logique devrait être confrontée “avec la rigueur nécessaire sans dissimulation, en gardant entièrement à l’esprit l’intérêt suprême des citoyens et de la Patrie qui reste au-dessus de tous”.

“Conformément à ses positions claires et transparentes qui n’a eu de cesse d’exprimer”, le groupe RNI à la Chambre des conseillers invite, dans le respect, le chef du gouvernement à tirer au clair ce qui se passe au sein de la majorité, relevant que le travail gouvernemental ne peut pas être géré par “deux têtes”. Il a, en outre, appelé en conclusion, une réunion d’urgence du conseil de la présidence de la majorité dans les plus brefs délais pour “mettre les points sur les I”.

M.D. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Un membre du RNI testé positif au covid-19

Le Rassemblement national des indépendants a annoncé que le président de l'Organisation régionale de la Jeunesse RNIste, à Tiflet, a été infecté par le coronavirus.