PJD: Maelainine en colère après la rentrée scolaire

La députée PJDiste, Amina Maelainine, a exprimé sa colère contre la hausse des frais d’assurance scolaire exigés par les écoles privées du Royaume lors des inscriptions des élèves.

Via sa page officielle Facebook, Maelainine affirme que les propriétaires des groupes scolaires privés mettent l’accent davantage sur la forme que sur le fond et les contenus pédagogiques. De même qu’à l’occasion de la rentrée scolaire, ce jeudi, a-telle été la seule à remarquer, la circulation a été dense devant les établissements scolaires. Ce qui a occasionné une pression psychique chez les parents et tuteurs “dont les visages livides ne pouvaient esquisser nul sourire et dont le désarroi a été communiqué à leurs progénitures”, a-t-elle observé.

Maelainine n’a pas manqué non plus de préciser le poids exagéré des cartables portés par les enfants. “Des petits avec des cartables très lourds, chargés de manuels et d’autres fournitures scolaires comme s’ils étaient des ingénieurs ou des topographes, obligés d’aller aux cours sans joie, ni enthousiasme. Et regrettant déjà les vacances, les piscines et les plages. Regrettant plus encore les tablettes et les téléphones intelligents”, a-t-elle encore écrit, observé et critiqué.

La conclusion de la publication de la députée PJDiste a pris la forme de recommandations et de conseils judicieux, de la même veine que les lapalissades dont elle a le secret, sur l’enseignement et l’éducation.”Nous avons besoin de davantage de simplicité des programmes et des approches pédagogiques. Comme les objectifs, les systèmes d’évaluation, d’examens et de rythmes scolaires doivent être repensés”, diagnostique Maelainine.

L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Remaniement: y a-t-il blocage? El Othmani répond

Le chef de gouvernement a assisté à l'Assemblée générale constitutive de la "Fondation Dr Abdelkrim Al-Khatib pour la Pensée et les Etudes", vendredi.