PJD: Lahcen Daoudi annonce-t-il le retour de Benkirane?

Lahcen Daoudi était l’invité samedi de l’émission « Chabab Fox » diffusée sur Medi1 TV. Le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance a profité de son passage télévisé pour « rendre hommage » à l’ex-Secrétaire général du Parti de la Justice et du Développement (PJD), Abdelilah Benkirane.

Le responsable gouvernemental a ainsi reconnu la place qu’occupait -et qu’occupe toujours- Benkirane au sein du parti de la lampe, faisant savoir que le PJD a traversé une période difficile après le limogeage de Benkirane de son poste de Chef de gouvernement.

Par ailleurs, Daoudi n’a pas exclu la possibilité d’un retour de Benkirane en politique, affirmant que « c’est son droit, s’il le souhaite ».

« Le PJD a traversé des moments difficiles après le départ de Benkirane. Il y a eu une certaine fracture au sein du parti, mais on peut dire qu’aujourd’hui, beaucoup de choses se sont améliorées, grâce au dialogue national et régional que nous avons entrepris », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter: « La présence de Benkirane sur les réseaux sociaux est d’une grande importance. Il est libre et personne ne peut lui interdire la parole. C’est Benkirane! Quand quelque chose l’affecte, il le fait savoir et le dit (…) ».

Lors de son passage, Lahcen Douadi a également affirmé qu’un remaniement ministériel pourrait avoir lieu prochainement. Il a indiqué, à ce propos, que les remaniements ont généralement lieu à mi-mandat, précisant que seul le Chef de gouvernement Saâd-Eddine El Othmani peut en décider.

Le ministre est également revenu sur la démission qu’il avait déposée après sa participation au sit in des employés de Centrale Danone devant le Parlement et souligné que le chef de l’Exécutif l’avait refusée. «J’exerce donc toujours mes fonctions à la tête du ministère», a-t-il assuré.

En parallèle, Daoudi a confié qu’être insulté et critiqué par les citoyens est la chose la plus dure pour les ministres qui travaillent et fournissent beaucoup d’efforts. «J’ai été insulté devant mes enfants. Les gens refusent de comprendre que le ministre accomplit sa mission et fait de grands sacrifices au détriment de ses intérêts. El Othmani, par exemple, a laissé tomber sa clinique pour prendre les rênes du gouvernement», a ajouté le ministre.

S.L. et N.M.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page