Le PJD élit siège dans une mosquée à Rabat

Malgré l’interdiction d’utiliser les lieux de culte comme tribunes politiques, le PJD persiste et signe.

Le chef du cinquième arrondissement urbain de Rabat a procédé à la fermeture du siège du Parti de la justice et du développement (PJD) qui se trouvait dans l’enceinte même de la mosquée Al Omra. C’est là que les militants du parti de Benkirane menaient leur campagne électorale pour les législatives du 7 octobre.

Ayant constaté cette violation flagrante de la loi, le chef d’arrondissement a convoqué la tête de liste du PJD dans la circonscription pour lui signifier l’interdiction d’utiliser les lieux de culte pour faire de la propagande politique. Il a également contacté les services du ministère des habous et des affaires islamiques pour constater et enregistrer cette violation qui peut conduire à des sanctions administratives de l’imam.

K. B.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page