PJD: El Othmani en a pris pour son grade

La jeunesse islamiste a la dent dure contre El Othmani. “Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m’en charge”. Cette citation sied pour l’heure au secrétaire général du parti de la Lampe qui doit vivre des heures sombres.

Et ce, par le fait de la Jeunesse PJDiste et via des extraits d’enregistrements vidéo fuités, lors de la 15ème rencontre de la Chabiba, organisé actuellement à Kénitra (du 21 au 28 juillet courant).

Des vidéos, dont Le Site Info détient copie, avec des slogans encensant l’ancien chef de gouvernement et ancien patron du parti islamiste, Abdelilah Benkirane. En revanche, son successeur Saâeddine El Othmani en prend pour son grade et n’a point été épargné par la Jeunesse de son parti.

Des messages des participants d’une clarté limpide, au moment du dîner commun, accompagnés de l’air de la chanson célébrissime des supporters rajaouis “Fi bladi dalmouni” (Dans mon pays, on m’a humilié). Air suivi par ce slogan qui en dit long sur le ressentiment des jeunes PJDistes: “Wal El Othmani, ana benkirani”, dont toute traduction dans la langue de Molière, “un cadeau du lobby colonialiste au Maroc” (dixit Benkirane), serait superflue.

Et rebelote pour d’autres slogans aussi directs (et dirigés?). Mais cette fois, les participants n’ont pas seulement pointé la situation interne du PJD, mais aussi le président égyptien. Un slogan inspiré de la principale profession de fois musulmane, la Chahada, traitant Abdel Fattah al-Sissi “d’ennemi de Dieu” et le premier président élu démocratiquement, récemment décédé, Mohamed Morsi, de “bien-aimé d’Allah”.

Larbi Alaoui ( avec Mohamed Fernane)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Après El Othmani et Hammouchi, le secrétaire d’État US rencontre Bourita

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, s'est entretenu, ce jeudi à Rabat, avec le secrétaire d’État américain, Michael Pompeo, en visite de travail dans le Royaume.