PJD. Benkirane à Salé : une candidature qui fait pschitt

Une surprise électorale, et de taille, au sein du partit islamiste! Le secrétariat général du Parti de la Justice et du Développement a décidé de surseoir à l’investiture de l’ancien chef de gouvernement et ex-patron des islamistes, concernant les prochaines échéances électorales, comme tête de liste pour la circonscription de la ville de Salé.

En effet, selon une source proche du PJD, le choix porté sur Abdelilah Benkirane, nonobstant le fait des desiderata et du soutien inconditionnel de nombreux militants et de tenors du parti, n’est pas vu du bon œil par d’aucuns et est fortement contesté de la part de plusieurs « aigles » du parti et de certains de ses dirigeants, qui ont toujours manifesté leurs désaccords et leur hostilité vis-à-vis de leur ancien patron. et ex-chef de l’Exécutif.

Saâeddine lui-même, SG du parti et chef de gouvernement, n’est pas non plus favorable, semble-t-il, à la candidature de Benkirane, a ajouté la même source, « vu les grandes chances que son prédécesseur possède de remporter, haut la main, un siège confortable lors des élections communales et électorales ». Ce qui signifiera un retour triomphant de Benkirane sur la scène politique et au sein du PJD et fera renaître de ses cendres son aura d’antan, après son éclipse et sa semi-retraite pour des raisons et des circonstances connues de tous, au Maroc.

Pour rappel, la Commission des accréditations du secrétariat régional du PJD de la rive droite du Bouregreg avait voté, presque à l’unanimité, de retenir le nom de Benkirane comme tête de liste électorale pour la circonscription de Salé. Ainsi, Benkirane avait obtenu 21 voix sur 24 des membres de ladite Commission, lors du vote concernant les candidatures proposées.

Et à ce propos, El Othmani avait commenté, lors d’un précédent point de presse, que « la candidature de l’ancien secrétaire général émane de la base », tout en précisant que Benkirane n’était pas présent lors de cette opération. Il avait également souligné que les dispositions concernant le choix des candidatures sont soumises au secrétariat général qui a la latitude d’intervenir dans les recommandations lui parvenant des bases, « dans des limites bien précises ».

Larbi Alaoui

 


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page