PJD: Benkirane marque son retour en taclant ses « frères »

Après une longue éclipse, Abdelilah Benkirane se fait rappeler aux souvenirs de ses « frères » du parti islamiste. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est tout, sauf tendre dans ses propos envers ses « frères »!

L’ex-chef de gouvernement et ancien patron du parti de la Lampe a ainsi affirmé qu’il est fort mécontent de la situation interne actuelle où patauge le Parti de la Justice et du Développement (PJD).

Dans une déclaration au site Arabi21.com, Benkirane n’a pas manqué non plus de vigoureusement critiqué la manière dont son parti est administré.

« Tout ce qui se produit dans notre région me met fort mal à l’aise. Et surtout, ce qui se passe au sein du parti auquel j’appartiens. Mais je préfère ne pas m’exprimer maintenant! », a-t-il précisé.

L’ex-secrétaire général du PJD a également souligné qu’il est prêt à reprendre son bâton de pèlerin et à « agir ». Et qu’il ne compte du tout attendre « une mort morale ».

« Je ne voudrais être considéré comme décédé avant ma mort », a ajouté Benkirane. Une expression qui, selon la même source, avait été celle du leader de l’Istiqlal, Allal El Fassi, reprise ensuite par le leader USFPiste, Abderrahim Bouabid.

Larbi Alaoui (avec Rim Tbiba)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Triche au bac: le PJD se « désolidarise » du fraudeur de Tata

Vendredi dernier, un candidat à l'examen national du baccalauréat marocain a été pris en flagrant délit de fraude, au lycée Mokhtar Soussi, à Tata.