PJD: Amina Maelainine s’en prend à nouveau au gouvernement

La députée PJDiste imite beaucoup son « frère » aîné, l’ex-chef de gouvernement et ancien patron du parti islamiste. Tout comme le fait Abdelilah Benkirane, elle a son mot à dire sur tout et sur rien, quel en soit le thème.

Ainsi, Amina Maelainine répond aux accusations que le gouvernement a porté à l’encontre du mouvement Al Adl Wal Ihsane concernant l’affaire des étudiants en médecine et en pharmacie.

Et c’est via sa page officielle Facebook que la PJDiste s’en prend à l’Exécutif. Pour elle, le communiqué accusant le mouvement islamiste Al Adl Wal Ihsane « est injuste envers les médecins et les étudiants, les considérant comme un troupeau que l’on veut impliquer dans une bataille qui n’est pas la sienne ».

Cela, en usant d’un style menaçant qui fait allusion à des sanctions et à l’exclusion, ajoute Maelainine. Et de se demander quel est le véritable objectif d’un tel communiqué et qui peut bien faire sien son contenu.

D’un autre côté, les internautes ont exprimé leur étonnement quant à l’attitude du gouvernement vis-à-vis de l’Organisation du renouveau estudiantin, pourtant proche du Parti de la Justice et du Développement.

Cette association nationale, fédérant l’ensemble des étudiants universitaires du Maroc, a annoncé son soutien aux revendications des étudiants en médecine et en pharmacie. L’Organisation du renouveau estudiantin a également pointé le fiasco du ministère de l’Education nationale concernant son appréhension des revendications antérieures des étudiants. Comme le même échec ministériel est constaté dans le dossier actuel des étudiants en médecine et en pharmacie, précise-t-on.

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Amina Maelainine revient sur l’affaire des photos prises à Paris

En janvier dernier, la députée PJDiste était dans le cœur de la tempête suite à la diffusion de ses photos sans voile à Paris. Les clichés avaient provoqué un véritable tollé et poussé certains Marocains à l’accuser d’ «hypocrisie».