Le PJD accuse les pays du Golfe de financer le PAM 

Le parti du chef du gouvernement n’a pas hésité à s’attaquer aux pays du Golfe, quelques heures après la visite royale à Ryad, les accusant de financer ses adversaires politiques, en l’occurrence le PAM. 

Mohamed Yatim, un des dirigeants du PJD, a estimé, sur le site de son parti, que leurs adversaires n’ont pas réussi à porter atteinte à la popularité de sa formation politique ainsi qu’à celle de son secrétaire général et chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, en dépit de l’argent mobilisé du Golfe pour faire avorter la transition démocratique.

Yatim accuse les pays du Golfe d’essayer de faire de même au Maroc qu’en Tunisie. Mais leur argent ne portera pas ses fruits pour détourner la confiance des citoyens marocains de son parti qui enregistre une sympathie populaire spontanée.

Il ajoute que l’alliance non déclarée entre différents partis ayant des orientations idéologiques et des intérêts contradictoires a échoué à entamer la popularité de Benkirane. Il en veut pour preuve le scrutin du 4 septembre 2015 : des grandes villes ont accordé leur confiance au PJD et le déclin du rôle des notables et de l’argent en politique. Il affirme qu’il en sera de même lors des législatives du 7 octobre prochain.

Selon lui, les oppositions ont toutes échoué : celle de Chabat, de Lachgar et de son syndicat (qui a quitté la carte de la représentativité syndicale), celle sortie de la casquette de Noubir Amaoui, celle encore du front syndical de Mahjoub Benseddik et enfin celle d’Ilyas El Omari.

Yatim s’est également attaqué à la chaîne 2M qui, à ses yeux, manque d’objectivité et cherche à favoriser un parti politique au détriment d’un autre.

Noureddine Boughanmi


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page