Parlement : un test de dépistage obligatoire pour les élus de la Nation

Il a été été décidé que les élus de la Nation de la Première Chambre du Parlement doivent subir un test de dépistage, datant de moins de 48 heures, avant de pouvoir accéder au sein de l’Hémicycle.
C’est la teneur de la correspondance de Habib El Malki, président de la Chambre des représentants, adressée aux chefs des groupes parlementaires marocains.
Cette correspondance incite tous les chefs des groupes précités à faire savoir à tous les élus de la Nation qu’ils se doivent de subir les analyses  nécessaires inhérentes à la pandémie du Covid-19, datant de 48 heures au moins. Et ce, avant de pouvoir se rendre sous l’Hémicycle afin de participer à une quelconque réunion ou pour un autre service administratif, entre autres raisons en relation avec leurs missions de parlementaires.
Habib El Malki a également souligné que cette mesure sanitaire préventive est la conséquence logique de l’augmentation inquiétante des cas confirmés de personnes infectées par le nouveau coronavirus, enregistrée pendant ces derniers jours, au Maroc.
Comme la même dite décision vient conforter et renforcer les mesures décrétées par les autorités marocaines dans l’objectif d’endiguer le risque de transmission du Covid-19.
Larbi Alaoui (avec Naima Lambarki)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Tanger: le lycée Regnault fermé pour 14 jours

La direction régionale de l’Education nationale à Tanger-Tétouan-Al Hoceima a annoncé dimanche que le lycée Regnault sera fermé à partir de ce lundi 21 septembre.