Parlement: Neila Tazi veut en finir avec les retards de paiement des producteurs

Neila Tazi a récemment mis sur la table la problématique du retard de paiement des professionnels du cinéma. Elle a semblé déterminée à en finir avec la récente polémique.
Au Parlement, dans le cadre du PLF 2019, se tenait un débat sur le secteur de la communication mercredi dernier. En tant que parlementaire, Neila Tazi a posé le problème en Commission de l’enseignement et des affaires culturelles et sociales. “Monsieur le ministre, nous avons récemment assisté à une polémique, je vous demande de clarifier la situation. Il faut une solution à ce problème. Neila Tazi, qui représente la CGEM, a affiché sa volonté de défendre les producteurs, et demande que le département de la culture prenne compte de ce dysfonctionnement.
Rappelons que le financement des productions de films marocains fait l’objet d’une polémique depuis quelques semaines. La raison: un retard sur le financement des films depuis 2012 dû en partie à la suppression de la taxe audiovisuelle pour certains foyers.
Soufiane Laraki

Suggestions d’articles

Le gouvernement refuse de fermer les centres de “roqya” au Maroc

Le gouvernement a refusé de fermer les centre de «roqya» appartenant, pour la plupart, à des charlatans se faisant passer pour des exorcistes au Maroc.