Ouahbi: « Le PAM et le PJD doivent présenter leurs excuses aux Marocains »

Me Abdellatif Ouahbi, patron du parti du Tracteur, a avoué que son parti, le PAM et le parti islamiste d’El Othmani « doivent présenter leurs excuses aux Marocains ».

Ceci, selon le SG du PAM, « car les deux partis se doivent de faire leur autocritique et de s’excuser auprès du peuple marocain pour avoir mené le Maroc dans des banalités indignes d’eux, en tant que partis nationaux ».

Et d’ajouter, lors d’un entretien, qu’autocritiques et excuses sont la résultante de la même erreur commise, aussi bien par le PAM que par le PJD, mais de façon différente, « avec ou sans intention ».

Laquelle erreur des deux partis, a précisé Me Ouahbi, a consisté à « embrouiller » le peuple marocain entre pensée moderne et pensée religieuse ou conservatrice. « Alors que les deux formations politiques auraient pu faire les deux pensées réunies », a soutenu le patron du Tracteur.

De même qu’il a déploré que chacun des deux partis ait exploité la situation de l’autre afin de créer « la confrontation ». « Pour tout cela, je dis que nous nous sommes leurrés et avons raté notre rendez-vous avec l’Histoire. Et, ainsi, nous avons mené le Maroc dans des balivernes indignes de deux partis nationaux », s’est confessé Me Abdellatif Ouahbi.

Le SG du PAM a également renchéri en revenant sur « la confrontation » entre son parti et celui de Saâeddine El Othmani. « S’agit-il d’une ‘confrontation’ positive ou négative? Ou n’est-ce qu’un prétexte pour créer une polémique culturelle et sociétale au sein du pays, sans qu’une quelconque réponse constructive n’ait été apportée? », s’est-t-il interrogé.

Pour rappel, un rapprochement évident entre le parti du Tracteur et celui de la Lampe a été entrevu et ce, suite à la rencontre, à Rabat, qui a réuni Saâeddine El Othmani, SG du PJD, et Me Abdellatif Ouahbi, SG du PAM. Ladite rencontre entre dans le cadre des réunions que ce dernier et les membres du Bureau politique PAMiste tiennent avec les dirigeants des partis nationaux. Ceci, dans l’objectif de discuter et de débattre au sujet des situations politiques et socio-économiques du Royaume, ainsi que concernant les circonstances exceptionnelles que vit le pays, en général.

Sans oublier que la rencontre El Othmani-Ouahbi a eu lieu, eu égard également à la nature des relations, pour le moins « tumultueuses », qui perdurent entre le PJD et le PAM, depuis un certain temps.

Larbi Alaoui et Naima Lambarki

Articles similaires

Suggestions d’articles

Une correspondance du PJD suscite la colère des Rajaouis

Le parti islamiste se mêle de football maintenant!