Omar Balafrej s’oppose à une éventuelle démission de Nabila Mounib

Des bruits de couloir avancent que Nabila Mounib, secrétaire générale du parti socialiste unifié et coordinatrice nationale de la FGD, aurait exprimé son intention de démissionner. Contacté par nos soins, un responsable à la FGD a nié cette information, indiquant que Mounib avait « toute sa place à la FGD ».

Certaines sources avancent que l’icône de la gauche, qui a mené une campagne électorale époustouflante, aurait été très déçue de ne pas avoir contribué suffisamment à l’obtention de plus de sièges pour la coalition et de n’avoir pas été en mesure de remporter un siège sur la liste nationale.

Réagissant à cette information, Omar Balafrej s’est déclaré catégoriquement opposé à une éventuelle démission, puisque, d’après lui, le PSU et la FGD n’ont pas à rougir de leur performance électorale, obtenue en partie grâce à l’engagement de Nabila Mounib. C’est vrai, poursuit Balafrej, que « nous espérions obtenir suffisamment de sièges pour former un groupe parlementaire, mais nous nous projetons vers l’avenir ».

D’un autre côté, l’autre coordinateur national de la FGD, Abdeslam El Aziz, le secrétaire général du Congrès national Ittihadi, s’est montré très critique à l’égard de Nabila Mounib. Il lui reproche, notamment, d’avoir été trop « égoïste » dans son approche de la campagne électorale et menace de quitter la Fédération. D’ailleurs, il compte convoquer un congrès extraordinaire du CNI pour trancher cette question.

T.J.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page