Des noms circulent pour remplacer Hassad au ministère de l’Education

Le parti de la Rose a-t-il dans le viseur le poste du ministère de l’Education nationale encore vacant depuis le limogeage de Hassad?
C’est ce qu’affirme une source concordance qui pense que Driss Lachgar fera le forcing pour que ce poste ministériel échoit à Jamal Sebbani, membre de la commission administrative de l’Union socialiste des forces populaires (USFP).
Le département vital de l’Education nationale semble hautement intéresser le parti de la Rose. Celui-ci « devrait obtenir au moins un portefeuille, alors qu’il constitue une force politique non négligeable au sein de la majorité », a assuré Lachgar à certains de ses proches.
Exit alors les rumeurs circulant sur les réseaux sociaux, et WhatsApp en particulier, prétendant que Hassad serait remplacé par le nouveau patron du parti de la Balance, Nizar baraka?

Des rumeurs parlent d’autres ténors de l’Istiqlal comme futurs ministres: Youssef Amran, ministre délégué des Affaires africaines, Abdelouhad Fassi, ministre de la Santé, et Abdessamad Kayouh au ministère de l’Habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville.

LIRE AUSSI: OFFICIEL- Les noms des ministres qui vont assurer l’intérim

Driss Khrouz, ancien directeur général de la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc est également évoqué sur les réseaux sociaux pour remplacer Hassad.
Les prochains jours nous permettront d’y voir plus clair et de déceler le vrai du faux concernant les heureux élus susceptibles de remplacer ceux que le séisme, annoncé depuis des mois, a fini par emporter la semaine dernière. En attendant une décision définitive, c’est Mohamed Laâraj, ministre de la Culture qui prend provisoirement les rênes de l’Education nationale.
Larbi Alaoui

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page