Najib Boulif dans la tourmente à cause d’un bien immobilier

Après le tollé entourant les circonstances de l’acquisition, par l’un des leaders du PJD, Najib Boulif, d’un bien immobilier dans la ville de Temara, le parti a tenu à faire une mise au point.

Aussi, par le biais du Comité “Intégrité et Transparence” du PJD que préside Mustapha Ramid, un communiqué a été publié dans ce sens.

Il est fait état que Najib Boulif avait conclu une “Mourabaha”, un contrat de vente avec une banque participative (vente au prix de revient avec une marge bénéficiaire convenue entre l’acheteur et le vendeur). En outre, poursuit-on, le secrétaire d’Etat chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif a acquis une propriété ne dépassant pas 380 mètres et non 3000 mètres comme l’ont indiquées certaines rumeurs. Mohamed Boulif  y a injecté le prix de vente d’un appartement de 170 mètres carrés et a contracté une “Mourabaha” pour le restant à payer avec l’une des banques de la place pour une période de 10 ans.

Le Comité sur l’intégrité et la transparence, présidée par le leader PJDiste et ministre d’Etat chargé des droits de l’Homme, a mis les fausses rumeurs sur le compte “d’attitudes visant à semer la confusion et à saper la crédibilité des dirigeants et des membres du PJD”.

Le communiqué a également souligné qu’un courrier lui a été adressé de la part de Najib Boulif dans lequel il est décrit les conditions d’acquisitions de son bien immobilier et qu’il s’inscrivait en parfaite conformité avec la légalité.

M.J.K.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Benkirane au coeur d’une polémique (un peu) malgré lui

Le Site Info tient toutefois à rendre à l'ex-chef de gouvernement ce qui appartient à l'ancien secrétaire du PJD. Abdelilah Benkirane...