Nabila Mounib n’a pas été tendre avec le gouvernement El Othmani

La Secrétaire générale du PSU (Parti socialiste unifié), Nabila Mounib, a une nouvelle fois adressé d’acerbes critiques à l’endroit du gouvernement conduit par le PJD.

Invitée de l’émission « Hiwar Assaa » sur la chaîne Al Mayadeen, la femme politique marocaine a été tout sauf tendre avec l’Exécutif, pointant du doigt sa responsabilité dans l’aggravation des problèmes sociaux au Maroc.

« Ce gouvernement donne l’impression d’être un gouvernement d’affaires courantes, il n’attend que les directives et a plongé le pays dans l’endettement », a-t-elle déclaré, avant de qualifier la formation gouvernementale de « soumise ».

Et de poursuivre: « D’autant plus qu’elle a présenté un programme politique qui a vite disparu. Elle a soulevé le slogan de la lutte contre le despotisme et la corruption, mais n’a pas tardé à abandonner cette bataille et s’est tournée vers la privatisation et a plongé le pays dans une dette colossale ».

Concernant la situation politique du pays, Nabila Mounib a fait savoir que « malgré l’existence d’institutions parlementaires et de partis politiques, nous sommes toujours dans une démocratie de façade ». « Même les élections sont contrôlées », a-t-elle affirmé.

R.T.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Nabila Mounib critique la création d’écoles privées par des « courants islamistes »

La secrétaire générale du Parti socialiste unifié (PSU) a vivement critiqué la création d'écoles privées par des "courants islamistes".