Nabil Benabdellah revient sur son limogeage par le roi Mohammed VI (VIDEO)

Nabil Benabdellah persiste et signe. Il pense que son limogeage en 2017 de son poste de ministre de l’habitat n’était pas lié au retard de réalisation des projets d’Al Hoceima Manarat Al Moutawassit.

Invité à l’émission «Bla Zwak» sur les ondes d’Aswat, le secrétaire général du PPS a indiqué que la décision de l’éjecter du gouvernement, en compagnie d’autres ministres, est due aux positions politiques de son parti.

“Tout le monde sait que les limogeages de Houcine Ouardi, Amine Sbihi et le mien sont liés à nos positions politiques. Notre parti avait présenté des preuves attestant que les projets sur lesquels ont veillait dans le cadre d’Al Hoceima Manarat Al Moutawassit étaient bouclés à 100% avant la date de notre limogeage”, a affirmé Benabdellah.

Pourtant, selon un rapport de la Cour des Comptes, des dysfonctionnements ont bel et bien été relevés dans l’élaboration du programme de développement “Al Hoceima Manarat Al Moutawassit”.

“Plusieurs secteurs ministériels et institutions publiques n’ont pas rempli leurs engagements pour mener à bien les projets, et les explications qu’ils ont fournies ne justifient pas le retard dans la mise en œuvre de ce programme de développement”, indiquait un communiqué du cabinet royal.

N.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19 au Maroc: l’indicateur de reproduction enregistre une légère baisse (El Youbi)

L'indicateur de reproduction (Ro) du virus a enregistré une légère baisse pour se situer à nos jours à 0,77 au niveau national, a annoncé ce lundi le ministère de la Santé.