Mohand Laenser revient sur le blocage du gouvernement Benkirane II

Benkirane et Laensar©DR

Le secrétaire général du Mouvement populaire, et ancien ministre de l’Intérieur, revient sur le blocage qu’avait connu le gouvernement Benkirane II.

Ceci, afin d’éviter à l’avenir de telles crises politiques, ayant empêché le tonitruant ex-chef de gouvernement et ancien patron du parti islamiste, Abdelilah Benkirane, de former son gouvernement, en 2013.

Pour ce faire, Mohand Laenser a assuré que le parti de l’Epi n’est pas favorable, à l’instar d’autres organisations politiques, à ce que l’article 47 de la Constitution soit amendé. A rappeler que ledit article stipule que “le chef de gouvernement est choisi au sein de la formation qui arrive en tête des Législatives”.

Lors d’une rencontre, organisée hier mercredi à la Fondation Fkih Tétouani, à Rabat, le patron du MP affirme que son parti demande plutôt l’instauration de réformes constitutionnelles. Lesquelles réformes, pour Laenser, sont seules susceptibles de pallier tout échec du parti arrivé en tête des élections législatives à former une majorité gouvernementale.

Dans ce cas de figure, propose le secrétaire général du parti de l’Epi, le chef de gouvernement devrait être choisi au sein de la formation politique ayant occupé la deuxième position aux Législatives.

De même que le leader harakiste demande à ce que la prochaine étape exige la révision des lois électorales. Et ce, explique-t-il, “afin que soient constituées des alliances politiques fortes et harmonieuses avant l’échéance des élections législatives”. Au lieu d’avoir recours à des solutions de politique biaisées, comme c’est de coutume, assène Mohand Laensar.

Larbi Alaoui

Suggestions d’articles

Une célèbre youtubeuse marocaine provoque la colère de la Toile

Asmae Beauty, une youtubeuse marocaine à plus d’un million de followers, a vu sa cote grimper davantage le weekend dernier après avoir publié trois vidéos où elle accuse sa belle-famille de l’avoir maltraitée.