Mohamed Hassad: retour sous les projecteurs

L’ancien ministre de l’Education nationale, Mohamed Hassad, s’apprête à faire son grand retour sur la scène politique près de dix mois après avoir été limogé par le roi Mohammed VI.

Une source du Mouvement Populaire (MP) a confié à Le Site Info que le comité chargé de la préparation du 13ème congrès du parti prévu les 28, 29 et 30 septembre a accepté d’amender l’article 50 des statuts du parti afin de permettre à Hassad de succéder à Mohand Laenser à la tête de la formation politique.

Et d’expliquer que les membres de la commission de modification des lois ont été invité, par la plus haute autorité du parti, à voter pour la modification de l’article 50 afin d’ouvrir la voie à une éventuelle candidature de Hassad. Cette loi exige qu’un candidat devrait avoir passer au moins un mandat au sein du bureau politique pour espérer succéder à Laenser. L’ancien ministre de l’Intérieur, lui, ne remplit pourtant pas cette condition.

L’amendement de l’article 50 a prouvé aux MPistes, a-t-elle ajouté, que l’identité du prochain secrétaire général est déjà connue et que le congrès sera tenu pour la forme. «Les membres du parti ont vivement exprimé leur colère et refusent qu’un secrétaire général leur soit imposé par les dirigeants», a souligné la même source.

Mohamed Baba Hida et Noura Mounib

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le Maroc cité comme exemple par le Département d’Etat américain

Le Département d'Etat américain a cité le Maroc comme exemple en matière d'autonomisation des femmes à travers la campagne d'appui à l'opération de melkisation visant l'appropriation des terres soulaliyates, dans le cadre du partenariat avec la Millenium Challenge Corporation.