M’jid el Guerrab, le Candidat de Macron au Maroc, dévoile ses ambitions

Lors d’une conférence de presse organisée vendredi 26 mai à Casablanca, M’jid El Guerrab, le candidat de la majorité présidentielle et soutenu par La République En Marche! qui se présente pour la neuvième circonscription des français de l’étranger a dévoilé son programme pour la région.

De nombreuses personnalités des médias, de la scène artistique et politique ont fait le déplacement pour soutenir le candidat franco-marocain, comme Neila Tazi, qui a donné naissance au festival Gnaoua, Moncef Belkhayat, membre du bureau politique du RNI  ou encore Jamal Belahrach, numéro 2 de l’OCP.

mjid

Tour à tour, ses plus proches collaborateurs et amis ont pris la parole pour faire l’éloge du candidat  “pour une majorité présidentielle” qui doit défendre les intérêts des Français établis en Afrique du nord et de l’ouest en cas de victoire.

Le mot qui revenait sans cesse, c’est cet amour inconditionnel pour la France, et comme l’a si bien dit le militant Ahmed Ghayat “on ne demande pas à des enfants de choisir entre leurs pères et leurs mères, la France et le Maroc sont en nous”. Il a aussi parlé de Laila Aichi, qui était pressentie pour cette circonscription en disant:  “On a évincé cette candidate non pas pour ses origines, elle aurait pu être Hollandaise ou Suédoise.. mais pour ses positions sur l’intégrité territoriale de notre pays. Les Franco-marocains ensemble se sont levés”.

Sous un tonnerre d’applaudissements, le candidat a prononcé son discours, en faisant du “stand-up”, vu l’ambiance conviviale qu’il y avait. Les principaux objectifs de sa campagne seraient une révision et amélioration de l’éducation, la santé, la sécurité, surtout dans les pays de l’Afrique de l’ouest. Il ambitionne aussi d’accompagner les entreprises, et les investisseurs.

Approché par LeSiteInfo,  M’jid El Guerrab a parlé de Mounir Mahjoubi, qui est son ami depuis 10 ans. Il a déclaré qu’il l’avait rencontré lorsqu’il étaient tous les deux dans le cabinet de Ségolène Royal en 2006. “C’est quelqu’un de brillant, un des meilleurs de sa génération. C’est un homme magnifique, et je suis fier d’avoir un ami comme Mounir, surtout de le voir devenir ministre du numérique”, précise-t-il.

Faiza Rhoul

Articles similaires

Suggestions d’articles

Visas France: une mission a été confiée au député M’jid El Guerrab

La Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée Nationale vient de mandater une mission parlementaire sur la politique française d'attribution des visas et le député M'jid El Guerrab en a été désigné rapporteur.