Mbarak Bouderka évoque Khadafi, Boumedienne et l’embarras d’El Ouali Sayed (VIDEO)

Mbarak Bouderka, dit Abbas, revient dans ce deuxième épisode de notre série « Hikayat », sur des évènements importants qui ont marqué l’Histoire du Maroc contemporain.

L’ancien exilé de l’USFP, ex-condamné à mort et membre de l’Instance Equité et Reconciliation (IER) explique, dans le présent épisode, comment Mouammar Khadafi a su détourner Mostapha El Ouali Sayed, le fondateur du Polisario, du réel objectif du Front: la défense de la marocanité du Sahara. Bouderka en veut pour preuve le document manuscrit qu’El Ouali Sayed lui avait remis, en Algérie. Lequel document décrivait une analyse précise de la géographie du Sahara marocain. De plus est, l’un des paragraphes dudit document, écrit de la main du fondateur du Polisario, est sans équivoque et stipule: « Le Sahara est une province à l’instar des autres provinces marocaines! ».

Après l’intervention de Khadafi, l’Algérie est aussi entrée en ligne en la personne de son président Houari Boumedienne. Celui-ci, raconte notre interlocuteur, a ainsi décidé la création d’un mini-Etat dans la région. « Ou bien moi, ou bien Hassan II dans la région! », a-t-il déclaré lors d’une rencontre avec Fqih Basri.

La riposte rapide et claire à cette hégémonie est venue par l’intermédiaire d’un communiqué paraphé par quelque 35 résistants de l’Armée de libération marocaine. Les signataires y ont exprimé leur refus catégorique de la création d’un mini-Etat, que le Sahara est marocain et qu’aucune concession ne sera faite concernant ces principes sacrés.

Pourtant, l’Algérie a créé des camps où elle a entassé des milliers de femmes, d’enfants et de personnes âgées. Acte qui a mis El Ouali Sayed dans un grand embarras et l’a poussé à demander à rencontrer Mbarek Bouderka, en Algérie. Lors de cette réunion, le fondateur du Polisario a promis de trouver une solution à ce problème,  en moins d’une année, même si cela devrait lui coûter la vie. Quelque temps plus tard, Mostapha El Ouali Sayed a trouvé la mort lors d’une attaque qu’il avait menée contre Nouakchott.

D’autres évènements historiques importants sont relatés par Mbarek Bouderka dans ce deuxième épisode de « Hikayate. Entre autres, la disgrâce de Bouteklika auprès des dirigeants algériens et sa demande à Fqih Basri d’intercéder en sa faveur auprès de Chadli afin que sa mère ne soit pas chassée de chez elle.

L.A et Y.B

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page