Maroc : un syndicat s’oppose aux décisions du gouvernement

©photo montage Le Site info

La Confédération démocratique du travail a opposé un niet catégorique à l’accord tripartite gouvernement-patronat-syndicats, paraphé jeudi 25 avril courant.
Dans un communiqué, la CDT explique son refus en arguant que l’accord proposé par l’Exécutif aux centrales syndicales n’a rien apporté de nouveau. De même que les acquis sont « en deçà des revendications des syndicats ».
Le différend ayant incité la CDT à ne pas avoir paraphé l’accord tripartite réside également dans deux faits: la privation du secteur privé de nombreux acquis, comparativement avec le secteur public, et le remplacement du mot « consultations », dans le protocole d’accord signé jeudi, par « dialogue et négociations sociales ».
Rappelons que l’accord prévoit une série de mesures qui visent à améliorer le pouvoir d’achat des fonctionnaires et salariés à travers une augmentation générale des salaires des fonctionnaires des administrations publiques, des collectivités territoriales et des employés des institutions publiques à caractère administratif.

Il s’agit notamment d’une augmentation mensuelle de 500 dirhams net pour les échelles 6, 7, 8, 9 et pour les échelons de 1 à 5 de l’échelle 10. Cette hausse consiste à verser 200 dirhams à partir du 1er mai 2019, 200 dirhams en janvier 2020, et 100 dirhams en janvier 2021.

L.A.

LIRE AUSSI: SMIG, allocations, salaires…ce qui va changer au Maroc

Articles similaires

Suggestions d’articles

Clusters à Tanger : les autorités durcissent les mesures et ferment des entrées

Dans un communiqué, le ministère a indiqué qu’il a été décidé aussi de renforcer le contrôle pour que les personnes se trouvant dans ces zones ne quittent leurs domiciles qu'en cas de nécessité extrême tout en observant les précautions nécessaires.