Maroc-Corée du Sud: les enjeux de la visite d’El Othmani

Le Maroc et la Corée du Sud ont convenu de renforcer leur partenariat et leurs consultations politiques régulières, tout en confirmant leur ambition de construire deux économies, marocaine et coréenne, compétitives et innovantes.

Les deux pays ont également décidé, à l’issue de la visite officielle effectuée par le Chef de gouvernement Saadeddine El Othmani en République de Corée (21 et 22 mai), de poursuivre leur coordination au niveau des Nations-Unies et au sein d’autres instances et fora internationaux, indique un communiqué du Département du Chef du gouvernement.

Cette visite officielle, la première du genre d’un Chef de Gouvernement marocain en République de Corée, a constitué l’occasion pour les deux parties de se féliciter des liens d’amitié et de bonne coopération qui unissent les deux pays depuis l’établissement des relations diplomatiques en 1962.

El Othmani était accompagné lors de cette visite d’une importante délégation composée notamment de Mohamed Boussaid, ministre de l’Economie et des finances, Saïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et Othmane El Ferdaous, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, chargé de l’investissement.

A cette occasion, les deux parties se sont félicitées de la prochaine visite du Premier ministre de la République de Corée à Rabat Lee Nak-YON, prévue durant le deuxième semestre de l’année 2018, et de la programmation de la 7ème session de la Commission mixte à Séoul, durant le 4ème trimestre 2018.

Dans le domaine économique, le Maroc et la Corée du Sud, en jetant les jalons d’une coopération tous azimut, multidimensionnelle et fructueuse, ont marqué leur commune volonté de placer le partenariat bilatéral sous le signe de l’ouverture et de l’excellence en vue de le hisser, progressivement, au niveau d’un Partenariat Renforcé.

Sur ce registre, les deux parties ont noté que l’accord relatif au prêt du Fonds coréen de coopération pour le développement économique, qui sera signé ultérieurement, permettra au Maroc et à la Corée d’élever le niveau de leur coopération économique en matière d’investissement et de mieux saisir les opportunités qui s’offrent de part et d’autre, relevant qu’un Symposium sur l’offre du Royaume en matière d’investissements et des chantiers de réforme sera organisé au Maroc au deuxième semestre de l’année 2018.

D’autre part, en reconnaissant le rôle que joue le tourisme dans le rapprochement entre les peuples et de son importance pour le développement économique et social, le Maroc et la Corée du Sud ont convenu d’organiser à Séoul un Road Show, d’ici la fin de l’année 2018, sur l’offre touristique du Royaume, suivi d’une mission de prospection des tours opérateurs coréens au Maroc.

Les deux pays se sont accordés aussi à favoriser l’établissement de partenariats dans le domaine de l’enseignement à distance et du e-learning ainsi qu’en matière de recherche scientifique, d’innovation et de transfert technologique.

Il se sont également félicités de l’ouverture prochaine du Centre KOPIA (Programme Coréen pour l’Agriculture) au sein de l’Institut National de Recherche Agronomique au Maroc pour la promotion de la technologie dans le domaine agricole et l’amélioration qualitative et quantitative de la production agricole.

Les deux parties ont souligné en outre qu’elles partagent la même vision concernant le rehaussement du niveau du partenariat et de la coopération bilatérale à travers une plus grande implication de l’Agence Coréenne de Coopération internationale, la KOIKA dans l’assistance technique et financière bilatérale ainsi que la coopération technique orientée vers la formation et la mise à niveau des secteurs productifs.

Le Maroc et la Corée du Sud ont décidé de développer une coopération renforcée dans certains domaines prioritaires ayant trait notamment à la compétitivité économique et l’économie digitale, à l’innovation, à la décentralisation et à la régionalisation et également à l’éducation et à la coopération universitaire et académique.

Par ailleurs, le Maroc et la Corée du Sud, conscients du potentiel de la coopération triangulaire et de la complémentarité de leurs politiques africaines, et notamment grâce à la place qu’occupe le Royaume dans le continent Africain, sous les directives éclairées du roi Mohammed VI, ont convenu d’augmenter le volume et d’élargir les domaines de coopération avec les pays africains partenaires.

Concernant le Sahara marocain, la République de Corée a réitéré son soutien aux efforts déployés dans le cadre des Nations-Unies pour parvenir à une solution politique à la question du Sahara.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo: le temps qu’il fera ce vendredi au Maroc

Les prévisions météorologiques pour la journée du vendredi 03 avril 2020, établies par la Direction de la météorologie nationale (DMN).