Maroc-Algérie: ce que pense Abderrahmane El Youssoufi du discours royal

C’est sur une proposition du leader charismatique ittihadi Abderrahmane El Youssoufi que le Bureau politique de l’USFP a tenu un meeting national, vendredi 7 décembre au théâtre Mohammed VI à Oujda placé sous le thème « Le Maroc et l’Algérie : locomotive de l’édification de l’avenir du Maghreb ». Cette rencontre, a vu la participation de nombres d’éminences, telles, entre autres du Tunisien, Taïeb Baccouche, secrétaire général de l’Union du Maghreb arabe et qui compte dans ses calendriers, une promesse de l’organisation d’un 7ème sommet de l’UMA.

Abderrahmane El Youssoufi, a déclaré lors de cette rencontre qui s’est voulue fraternelle que l’initiative royale en matière de dialogue direct avec l’Algérie est une porte à succès permettant aux Marocains et Algériens de saisir l’opportunité du règlement global des démêlés entre les deux nations sœurs. “Ce sont là, des obstacles qui entravent le développement, l’intégration et la coopération de nos peuples et auxquels nous nous devons de réfléchir”, a déclaré El Youssoufi.

“Nous avons accueilli avec une grande joie et une grande satisfaction le discours du roi commémorant le 43ème anniversaire de la Marche verte, appelant à la création de toutes les conditions favorables à la réconciliation historique avec nos frères algériens. On espérait que la réunion de Marrakech de l’Union constituante du Maghreb arabe soit une humanisation pour nos peuples. Malheureusement ce n’est pas le cas. Les raisons du blocage devraient être à tout jamais retirées. L’initiative royale, il n’y a pas de doute, devrait répondre aux préoccupations de l‘avenir incertain de la région”, a ajouté le premier chef de gouvernement d’alternance du Royaume.

M.J.K

 

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

FAR: mouvements militaires vers Oujda, voici pourquoi

Selon le quotidien Al Massae, de l'armement lourd, des avions sans pilotes et des unités d'infanteries sont en mouvement en direction de la ville d'Oujda.