L’UC sévit à l’encontre d’un ex-parlementaire

L’Union constitutionnelle (UC) a décidé le gel de toute activité partisane et de toute responsabilité à l’échelle nationale, régionale ou provinciale de l’ancien député, Abdelhamid Mernissi. Celui-ci a ainsi été sanctionné, révèle une source du parti du Cheval, suite aux poursuites judiciaires à cause de luttes intestino-familales ayant eu des retombées négatives sur son propre parti.
Mernissi est poursuivi en justice pour falsification et coups et blessures, entre autres chefs d’accusation. Ses démêlés avec des membres de sa famille seraient allés très loin.
D’un autre côté, la direction de l’Union constitutionnelle a désigné, en lieu et place de Mernissi, Abbes Lomghari en tant que coordinateur régional provisoire du parti pour la Région Fès-Meknès. Ceci, dans l’attente de la réunion des instances régionales du parti du Cheval qui éliront un nouveau coordinateur régional.
Larbi Alaoui




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page