Loi sur la grève: la FGD promet la guerre à El Othmani

Le député de la fédération de la gauche démocratique, Mustapha Chennaoui, a promis au chef de gouvernement, Saad Eddine El-Othmani, une réponse forte à la décision de soumettre mercredi le projet de loi organique relatif à l’exercice du droit de grève à une commission de la Chambre des représentants.

Chennaoui, qui a réagi à cette décision sur sa page Facebook, a appelé El Othmani à retirer la loi organique 91.15 qui est programmée mercredi à la commission des secteurs sociaux de la chambre des représentants.

Le député de gauche s’insurge contre cette démarche entreprise alors que le pays traverse une situation épidémiologique très délicate. « Ils est vraiment regrettable, contraire aux us et coutumes et en contradiction avec la situation épidémique que traverse le pays que le gouvernement donne la priorité à cette loi pour museler les voix, violer les libertés et répondre favorablement aux revendications libérales sauvages », a écrit Chennaoui.

La constitution de 2011 garantit le droit de grève et exige l’adoption d’une loi organique pour réglementer les conditions et les modalités de son exercice, dans un délai de cinq ans après l’entrée en vigueur de la constitution. Ce projet de loi est dans le tiroir depuis son adoption par le gouvernement précédent in extremis à la fin de la dernière législature en 2016.

S.Z.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page