L’Istiqlal présente son programme électoral

Le programme électoral du parti de l’Istiqlal (PI) en prévision des élections législatives, régionales et communales du 8 septembre prochain est « réaliste » et « correspond aux spécificités de toutes les catégories de la société », a affirmé, mercredi à Rabat, le secrétaire général de cette formation, Nizar Baraka.

Élaboré sur la base d’une approche participative, à travers une série de rencontres de concertation, le programme électoral du PI comprend 157 mesures, 8 chartes et 4 chantiers visant à donner corps à l’équité et à une citoyenneté pleine et entière à l’ensemble des Marocains, a déclaré Baraka lors d’un point de presse dédié à la présentation du programme du parti.

Le slogan retenu par le parti de l’Istiqlal pour son programme, à savoir « l’équité maintenant », émane d’une prise de conscience quant à la nécessité de garantir l’équité à plusieurs catégories sociales, a-t-il avancé, soulignant que cette étape électorale, exceptionnelle et décisive, constitue une occasion pour faire front commun en vue de rendre possible cet objectif.

Selon le SG du PI, cette rencontre intervient à moins de 24 heures du lancement de la campagne électorale pour les prochaines échéances qui revêtent un caractère spécial, du fait que c’est la première fois au Maroc que les élections législatives, régionales et communales se tiennent le même jour. « La décision que prendront les Marocains le jour du scrutin aura un impact sur le paysage politique sur les plans communal, régional et parlementaire », a-t-il poursuivi.

Exceptionnels, ces scrutins le sont aussi au vu des défis auxquels fait face le Maroc, notamment ceux consécutifs à la pandémie et à ses répercussions économiques et sociales, outre le défi de la mise en œuvre du Nouveau modèle de développement (NMD), la généralisation de la protection sociale, la réduction des disparités spatiales et sociales, l’orientation de l’économie nationale vers une économie du savoir, la promotion de la bonne gouvernance, le rétablissement de la confiance des citoyens et la consolidation de la démocratie, a précisé Baraka.

Lors de cette rencontre, ont été présentés les axes du programme électoral du PI ainsi que ses objectifs fondamentaux, avec un focus sur les mesures que cette formation projette de prendre à l’effet de réaliser ses engagements.

Selon son programme, le PI table sur une croissance à hauteur de 4 pc, une réduction du taux de chômage national à moins de 9 pc et celui des jeunes à moins de 20 pc, tout en augmentant les taux d’activité des femmes à 30 pc au lieu de 20 pc actuellement.

Le Parti de la Balance s’engage ainsi à offrir des opportunités d’emploi et de formation aux jeunes et un accompagnement pour créer des projets générateurs de revenus, à mettre en oeuvre une protection sociale globale avec une gratuité des soins pour les femmes enceintes, les enfants, les personnes âgées et en situation de handicap, outre une couverture globale pour toutes les maladies chroniques. Il s’agira également de « sortir un million de familles de la pauvreté et de la précarité à travers un accompagnement annuel de 200.000 familles ».

Le parti s’engage, en outre, à protéger et à élargir la classe moyenne en améliorant son pouvoir d’achat de 20 pc, à favoriser les conditions économiques et sociales pour l’émergence d’une nouvelle génération de la classe moyenne en milieu rural et, aussi, à réduire les disparités sociales et spatiales à moins de 39 pc contre 46,4 pc selon le Coefficient de Gini.

Le programme électoral du Parti de l’Istiqlal englobe également des engagements visant à généraliser l’enseignement primaire à 100 pc des enfants de plus de 4 ans, en instaurant une gouvernance permanente et efficace en matière de contrôle de la qualité et en mobilisant le système pédagogique avec toutes ses composantes dans l’optique de placer le Maroc dans le top 60 mondial en la matière.

Dans le cadre de la consécration de la démocratie, du renforcement de la régionalisation et de la gouvernance territoriale, le PI compte particulièrement amender les lois relatives aux libertés publiques, redéfinir sa relation avec le champ politique et lancer un dialogue national sur les partis politiques et leurs rôles constitutionnels.

Le programme du PI repose sur le document de l’égalitarisme économique et social et le rapport général sur le NMD, outre un mémorandum sur la perception du parti du NMD.

Il renferme aussi la stratégie du parti pour réaliser 4 principaux chantiers lors du prochain mandat: la généralisation de la protection sociale et de la couverture sanitaire universelle; la consécration de la démocratie et le renforcement de la régionalisation et de la gouvernance territoriale; l’amélioration de la gouvernance et de la qualité des services publics et le renforcement de l’esprit d’appartenance à la patrie.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page