L’Intérieur interdit un événement du PJD

Le PJD comptait organiser un congrès régional au siège de la commune rurale de Lamrija, province de Guercif. Mais le caïd en a décidé autrement, invoquant la “neutralité” du siège de ladite commune.

La décision du caïd, dont Le Site Info détient copie, décrète que “le caïdat de Lamrija a interdit la tenue de la réunion que comptait organiser le secrétariat régional du PJD à Guercif, samedi 13 avril, à partir de 16h, à la salle de réunion de la commune de Lamrija”.

La raison invoquée de cette interdiction par l’agent d’autorité du ministère de l’Intérieur est que “la salle où devait avoir lieu la réunion est sise à la commune”. Celle-ci, par souci de “neutralité”, ne peut permettre qu’une quelconque activité partisane puisse se dérouler dans la salle en question.

De son côté, dans une publication sur sa page officielle Facebook, Ali Asri a exprimé son étonnement quant à cette interdiction, la jugeant de “bizarre”. Le parlementaire PJDiste a renchéri en qualifiant cette décision du caïd de la commune de Lamrija de violation manifeste de l’Etat de droit des institutions. Cela nécessite une réponse urgente, ajoute Ali Asri en assurant qu’il a fait part de cette interdiction illégale à ses “frères” ministres du parti de la Lampe.

D’autre part, le secrétariat régional du PJD à Guercif a informé les militants et les sympathisants du PJD du report de la réunion prévu samedi prochain à une date ultérieure. Laquelle réunion avait pour ordre du jour le renouvellement du bureau du secrétariat régional.

L.A. et M.F.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le conseiller d’El Othmani fait taire les mauvaises langues

El Othmani met les choses au clair, ou plus exactement son conseiller, Mohamed Aayadi. Ce dernier a fait une mise au point sur les réseaux sociaux après les rumeurs qui ont circulé.